Générateur d'objets défilants www.abciweb.net
Inversion du sens de défilement

jeudi 7 novembre 2013

Amour, haine et propagande - La guerre froide (4)

Cette série documentaire de 4 épisodes « Amour, haine et propagande : La Guerre » froide expose ces manipulations médiatiques, depuis la propagande grossière, presque comique, des années 50, en passant par les interventions illégales des services de renseignements des années 60, jusqu’aux opérations de désinformation finement ciselées des années 80. Nous y verrons comment les gouvernements et les industries spécialisées dans l’art de la persuasion, du marketing, de la publicité et des relations publiques sont parvenus à façonner l’opinion populaire. Vingt ans après la fin officielle de la Guerre froide, des cicatrices profondes marquent encore les habitants de nombreux pays. L’héritage de ce conflit est encore bien présent. Dans nos cœurs et nos esprits, la bataille fait peut-être encore rage.

Réalisateur : Hubert Gendron et Jo-Ann Demers
Avec : Peter John Ingles et Sue Dando
Genre : Documentaires, Divers
Durée : 4 x 45 minutes
Date de sortie : 2011
Origine : Canada
Episode(s) : 4
Saison : 1

LISTE DES EPISODES
1/4 A l’ombre de la peur :
Le retournement des anciennes alliances, ou comment les alliés d’hier redeviennent des ennemis. Le leader soviétique Joseph Staline tente de se donner l’image de l’unique conquérant de la Seconde Guerre par le biais du cinéma. La CIA, qui en est à ses premiers balbutiements, va tenter de manipuler les élections démocratiques en Italie pour ne pas la voir sombrer dans le cadre idéologique communiste. C’est en Allemagne que va se jouer une guerre des nerfs qui mènera au blocus et au pont aérien de Berlin. Pendant ce temps, aux États-Unis, le sénateur Joseph McCarthy sème la paranoïa anticommuniste et la chasse aux « rouges » bat son plein.
2/4 Une guerre des nerfs :
Dans le sillage de la mort de Staline, l’Europe devient le théâtre d’une véritable guerre culturelle. Certains espèrent la détente avec l’arrivée en scène de Nikita Khrouchtchev. Dès sa prise de pouvoir, le nouveau chef de l’URSS tente de refaire l’image de son pays en invitant les jeunes du monde entier à faire la fête à Moscou, mais il montre son vrai visage lors de la répression sanglante du soulèvement de Budapest. Les Américains vont renverser le gouvernement communiste du Guatemala, mais ce régime est en fait une pure invention du génie américain du marketing Edward Bernay, qui souhaite protéger les avoirs de ses riches clients producteurs de bananes. Dans les deux camps, la télévision devient un outil de prédilection pour vendre leurs idéologies et leurs valeurs. C’est l’époque du « Kitchen Debate » entre Khrouchtchev et Nixon. La décolonisation et la course à l’indépendance de nombreux pays africains ouvrent la porte à une confrontation entre les deux grands sur le sol de l’Afrique. Cette confrontation à distance se poursuit en orbite autour de la Terre avec le début de la course pour la conquête de l’espace. Enfin, cet épisode se termine sur deux moments très sensibles : la construction du mur de Berlin et la crise des missiles de Cuba.
3/4 Une brèche dans le mur : 
Une période de détente apparente s’installe entre les deux superpuissances, et la guerre se fait surtout dans le champ de la culture. Pour répondre à l’Ouest et ses stars du rock, l’Allemagne de l’Est va créer ses propres idoles. Ainsi naît la carrière de Frank Schöbel. Il n’a pas l’attrait des Beatles ni des Rolling Stones, mais comme le Parti communiste allemand gère sa carrière, son succès est assuré. L’Union soviétique perd une bataille de propagande lorsque ses tanks envahissent la Tchécoslovaquie en 1968, mais les États-Unis doivent aussi faire face à la contestation du mouvement hippie, qui réclame la fin de la guerre du Vietnam. La course à l’espace atteint son apogée. Les Soviétiques enverront le premier homme dans l’espace. Ils répéteront leur exploit en envoyant la première femme dans l’espace. Tout semble perdu pour les Américains, jusqu’à ce que Neil Armstrong pose pied sur la Lune : « un petit pas pour l’homme », mais un bond géant pour la propagande.
4/4 Guerre des mots :
Dans les années 80, trois hommes vont changer l’allure de la guerre froide. Ronald Reagan, un anticommuniste farouche, va rallumer le feu de la guerre. Un pape polonais, Jean-Paul II, va donner un souffle extraordinaire aux aspirations du peuple polonais. Une contestation syndicale se transformera en un mouvement pour la reconnaissance des droits de la personne qui va rallier toute la Pologne et créer une brèche dans le rideau de fer. La grogne monte en Union soviétique, alors que l’écart entre l’image de l’empire véhiculé par la propagande et le désarroi et la pauvreté vécus par la population grandit. Un nouveau leader, Mikhaïl Gorbatchev, propose des changements qui vont ébranler les fondements mêmes.

Taille des fichiers : 483 Mo
Nombre de fichiers : 4
Taille totale : 1,89 Go
Hébergeur : Multi
Langue : Français
Format : XviD
Qualité : TVrip



N’hésitez pas à signaler tout lien défectueux