Générateur d'objets défilants www.abciweb.net
Inversion du sens de défilement

vendredi 8 novembre 2013

Histoires de gangsters (21 épisodes)

[Multi] Histoires de gangsters [VF][TVRIP]
Derrière la légende des plus célèbres gangsters des États-Unis, cette série raconte l'histoire vraie d'hommes prêts à tout pour écrire leur propre version du rêve américain. Leurs existences faite de violence, leurs combats pour conquérir et conserver le pouvoir, la fortune et le prestige, comme leurs fins souvent tragique, sont narrés en détail.
Genre : Documentaires, Divers
Réalisateur : Cary Miller
Durée : 12 x 45 minutes
Date de sortie : 2010
Origine : états unis
Episode(s) : 21/26
Saison : 1

LISTE DES EPISODES

Anthony Spilotro dit la Fourmi
Membre de la mafia de Chicago, Anthony Spilotro travaillait, durant les années 1970 et 1980, à Las Vegas. Chargé de surveiller les intérêts que sa «famille» avait dans les casinos, Anthony Spilotro ne respectait cependant pas les règles et avait une fâcheuse tendance à se faire remarquer. Deux traits de caractère qui finirent par lasser sa hiérarchie et par précipiter sa fin.

Carlos Marcello dit le Petit Homme
Né à La Nouvelle-Orléans au début du XXe siècle, Carlos Marcello devient, quarante ans plus tard, le patron de la mafia locale. Entamé en 1947, son règne est marqué par la corruption et l'opposition au gouvernement américain. Considéré comme le gangster le plus puissant du pays, le Congrès le soupçonne de comploter dans le but d'éliminer le président.

Franck Lucas dit "Superfly"
Gangster né en Caroline du Nord, Frank Lucas fait fortune en développant le plus important et le plus lucratif réseau de trafic d'héroïne américain de la fin des années 60 et du début des années 70. Important directement la drogue depuis l'Asie, dissimulée dans les cercueils des soldats morts au Viêtnam, il contrôle toute la filière et s'assure ainsi des marges colossales. Son histoire a été rendue célèbre par le film «American Gangster», de Ridley Scott.

John Gotti dit le Don en téflon
Cinquième d'une famille de treize enfants, John Gotti naît en 1940 dans le Bronx. Il entame très tôt des activités illégales et commence sa carrière de gangster au sein de la famille Gambino au milieu des années 60. Son instinct et son audace lui permettent de prendre par la suite la tête de la famille, devenant ainsi l'une des figures historiques de la mafia new-yorkaise.

Mickey cohen dit l'Exécuteur
Né en 1914, Mickey Cohen, benjamin d'une famille de six enfants et orphelin de père, grandit dans les rues de Boyle Heights, un quartier de Los Angeles. Quittant très tôt les bancs de l'école, le jeune Mickey devient boxeur avant de travailler pour le «milieu». Il collabora avec Bugsy Siegel dans une vaste entreprise de racket sur la côte Ouest. A la mort de Siegel en 1947, il devient le roi du jeu, de l'extorsion et de la prostitution dans la région. Figure du tout-Hollywood, il fréquente des stars comme Frank Sinatra et Lana Turner, avant d'être condamné pour fraude fiscale.

Murder Incorporated, L'Escouade de la mort
 Au cours des années 1930, un gang impitoyable, baptisé Murder Inc, exécuta les basses oeuvres de la mafia. Le nombre des victimes de ce véritable bras armé du syndicat du crime est estimé à plus de mille sur tout le territoire américain.

Nicky Scarfo dit la Terreur
Nicky Scarfo, un des plus violents chefs que la mafia de Philadelphie a connu, débuta comme simple homme de main, avant de gravir rapidement les échelons de l'organisation, qu'il finit par diriger en véritable despote. Il fut alors surnommé «la terreur».

Paul Castellano dit le Pape
Chef de la famille Gambino, la plus importante de la mafia de New York dans les années 70 et 80, Paul Castellano aimait se présenter comme un honnête businessman. Le racket dans les domaines de l'immobilier, de l'alimentation ou de la pornographie constituaient son fond de commerce. Son accession au pouvoir, sa manière de diriger le clan ainsi que son style de vie alimentèrent une vive controverse, qui aboutit à une scission de la famille et causa la perte de Castellano.

Roy DeMeo dit le Nettoyeur de Brooklyn
Roy Albert DeMeo naît à New York, en 1942. Dès qu'il est en âge d'avoir un job, il commence à prêter de l'argent à ses amis. Petit à petit, son activité d'usurier lui permet de gagner confortablement sa vie et, après 1965, il n'a plus jamais besoin d'exercer de travail légal. Remarqué par la célèbre famille Gambino, il en devient l'associé.

Les Trafficante De père en fils
A partir des années 30, à Tampa, en Floride, Santo Trafficante et son fils jouissent d'un immense pouvoir. Ces redoutables chefs du crime organisé règnent sur un vaste empire, dont les activités vont des paris illégaux au trafic de drogue. Des rumeurs prétendent qu'ils seraient impliqués dans l'assassinat du président Kennedy.

Tommy Lucchese dit Tommy les trois doigts
Tommy Lucchese compte parmi les plus célèbres et les plus puissants patrons de la Mafia italienne aux Etats-Unis. Devenu le chef de sa propre famille, il fit fortune dans le racket, s'infiltrant dans les domaines de l'alimentation, de la confection mais aussi de la boxe. Pendant près de soixante ans, la famille Lucchese occupa une place de choix dans la hiérarchie du crime organisé.

Whitey Bulger dit le Blanc Bec
Le très puissant parrain de la mafia de Boston, James «Whitey» Bulger, a célébré ses 80 ans à l'automne 2009. Recherché pour 19 meurtres, trafic de drogue, extorsion et racket, il a fêté son anniversaire en cavale. Inscrit depuis 1999 sur la liste des fugitifs les plus recherchés par le FBI, il se situe aujourd'hui juste derrière Ben Laden dans les priorités du Bureau.

Sullivan, le chien fou
Joe «Mad Dog» Sullivan, bon mari, bon père, et homme de main de la mafia, doit sa notoriété au fait d'être le seul détenu ayant réussi à s'évader de la prison d'Attica.Le tueur, qui travaillait surtout pour le clan Genovese, a longtemps tenu secrètes ses activités criminelles auprès de sa famille.

Frank Nitti, l'homme de main d'Al Capone
Arrivé d'Italie avec ses parents quand il avait 7 ans, Frank Nitti quitte New York pour s'installer à Chicago à l'âge de 20 ans. Là, il rejoint le clan mafieux dirigé par Al Capone, où il gravit rapidement les échelons. Quand Capone est emprisonné, Nitti restructure complètement l'organisation.

Joey Gallo dit Crazy Joe
Né à Brooklyn, Joey Gallo démarre sa carrière criminelle dans le racket, en compagnie de ses frères. Sa notoriété croît d'un coup en 1957 quand on lui attribue le meurtre d'Albert Anastasia, patron du tristement célèbre Murder Inc. C'est ainsi que Joseph Profaci, l'un des grands patrons de la mafia new-yorkaise, le remarque et l'engage. Considérant qu'il n'est pas aussi respecté qu'il le devrait au sein de l'organisation, Gallo fomente une mutinerie. C'est le début d'une guerre qui a ensanglanté les rues de New York.

Règlements de compte dans la mafia
Retour sur six des plus célèbres assassinats commis au sein de la mafia américaine, et les conséquences durables qu'ils ont eus sur le crime organisé. De la guerre des Castellammarese, dans les années 30, qui conduisit à une nouvelle organisation des familles, jusqu'au brutal assassinat, en 1985, de Paul Castellano, les exécutions les plus marquantes de l'histoire de la mafia sont relatées.

Nicky Barnes, dit «Mister Intouchable»
Né dans une famille pauvre de Harlem, Leroy «Nicky» Barnes avait bâti un empire sur le trafic d'héroïne, organisé autour de sept dealers principaux, tous proches de lui. A la fin des années 70, après des années d'enquête, la police put enfin réunir assez de preuves pour l'envoyer derrière les barreaux. En réaction aux agissements de ses associés, Nicky Barnes adopta une attitude pour le moins inattendue.

Tony Accardo, l'impitoyable
Né dans la Little Italy de Chicago, Tony Accardo commence sa carrière d'affranchi à l'âge de 14 ans. Très vite remarqué, il intègre le clan d'Al Capone. Il se bâtit, au fil des ans, un petit empire grâce au jeu, et gravit les échelons pour atteindre le sommet de l'organisation. Fait exceptionnel, il mourra de causes naturelles.

Les Irlandais sanguinaires
Dans les années 60, le quartier de Hells Kitchen, à New York, est dirigé par l'Irlandais Mickey Spillane, qui règne sur le West Side en accord avec la mafia italienne. Mais son trône est menacé par le jeune Jimmy Coonan, poussé par une rancoeur personnelle à l'encontre de Spillane. Associé à Mickey Featherstone, un vétéran du Viêtnam, Coonan parvient à prendre le pouvoir et règne sur le quartier avec violence.

Anthony "Gaspipe" Casso
Bras droit de d'Amuso, chef de la famille Lucchese, Anthony Casso a fait régner la terreur dans les rues de New York pendant près de vingt ans. Son tempérament ultraviolent, sa facilité à tuer et à torturer sans sourciller ont fait de lui l'un des mafieux les plus craints et respectés de sa génération, avant qu'il ne soit arrêté par le FBI et ne devienne un informateur.

Albert Anastasia dit Le Grand Exécuteur
Né en Italie en 1902 dans une famille très pauvre, Albert Anastasia émigre illégalement aux Etats-Unis, à l'âge de 15 ans. Il est illettré et n'a pas un sou en poche. Son aptitude pour la violence attire sur lui les regards de la mafia. Très rapidement, il se voit confier l'élimination de personnages importants et gravit un à un les échelons du syndicat du crime jusqu'à devenir le parrain de la famille Mangano, au début des années 1950. Durant toute sa carrière, il est resté fidèle à sa sombre doctrine : «Tuer est la façon la plus rapide d'obtenir ce que l'on veut».

Taille des fichiers : 635 Mo + 600 Mo
Nombre de fichiers : 20 + 1
Taille totale : 12,99 Go
Hébergeur : Multi
Langue : Français
Qualité : TVrip
Format : XviD








N’hésitez pas à signaler tout lien défectueux